Le mystère du Phoenix - La première aventure de Philippine Le dilemme des Hyacinthides - La suite des aventures de Philippine Le puits d'Atlante - La conclusion mais peut-être pas la fin La montagne qui pleure - Premier tome des aventures de Chimalis pour les enfants dès 10 ans Soleil triste - Deuxième tome des aventures de Chimalis pour les enfants dès 10 ans

samedi 6 avril 2013

Prochain livre...

La montagne qui pleure est un de mes prochains livres.

Il est écrit conjointement avec Marion Transetti (qui était correctrice sur les Philippine Drich).
Voici le texte par lequel tout a débuté...


LA MONTAGNE QUI PLEURE

C’est le début de l’automne. La brume matinale n’a pas fini de retirer son voile…

Le vieil homme et l’enfant partent vers la forêt.

L’enfant s’amuse beaucoup à marcher au travers de la nappe de brume.

A l’orée de la forêt, il s’arrête pour écouter le vent siffler entre les branches et regarder le lent balancement hypnotique des arbres plus que centenaires.

- Où allons-nous ? Demande l’enfant.

- A la Source, dit le vieil homme le regard loin vers l’immense pic rocheux dressé au dessus des arbres.

Le vieil homme avance tranquillement. L’enfant court dans les hautes fougères.

Une biche prend la fuite lorsqu’elle les entend.

Ils arrivent près d’un ruisseau qu’ils longent vers l’amont.

Ils gravissent la montagne. La chaleur du soleil les réchauffe peu à peu.

L’enfant suit un papillon qui semble ivre tant il zigzague pour éviter les mains du petit garçon qui s’agitent autour de lui.

Le vieil homme sourit en regardant ce petit homme s’émerveiller de tout.

Le soleil est monté haut dans le ciel lorsqu’ ils arrivent au sommet et découvrent, soudain, sous eux la vallée. ``Ouaouh !`` laisse échapper l’enfant.

Et, derrière eux : la Source.

L’enfant n’en croit pas ses yeux. Le spectacle est magique.

- Pourquoi la montagne pleure ?

- Regarde. Autour de toi : les oiseaux, les arbres, les animaux… Devant tant de beauté, elle pleure de joie.

- Est-ce qu’elle va s’arrêter ?

Le vieil homme prend une grande inspiration.

- Si elle s’arrête …

Une larme roule sur sa joue.

- …nous pleurerons tous.