Le mystère du Phoenix - La première aventure de Philippine Le dilemme des Hyacinthides - La suite des aventures de Philippine Le puits d'Atlante - La conclusion mais peut-être pas la fin La montagne qui pleure - Premier tome des aventures de Chimalis pour les enfants dès 10 ans Soleil triste - Deuxième tome des aventures de Chimalis pour les enfants dès 10 ans

dimanche 21 avril 2013

Attention, cela peut faire mal...


Jean de Baen, "Les Corps des frères De Witt"
(certains chercheurs voient ici une allégorie du lecteur mis à mort parce qu’il a osé lire des livres qui ne rapportent pas d’argent à leur auteur)


Le travail d'écriture est très long et demande beaucoup d'investissement personnel et familial. 

Votre reconnaissance est donc avant tout celle du travail accompli que, VOUS lecteurs, jugez intéressant. 



Au départ d'un projet de livre (je ne parle  pas de commande), il y a l'idée de raconter «quelque chose», de partager un fait vécu ou fictif avec d'autres personnes.

Pourquoi ce besoin de partager ?

Pour obtenir la reconnaissance de son lectorat, tout simplement. Sinon, cela s'appelle un journal intime.

Avoir mené un projet jusqu'au bout est une fierté et celle-ci doit être assez forte pour que l'on décide de proposer notre travail à d'autres personnes.

Évidemment, il y a alors jugements. On ne peut pas plaire à tout le monde. 

Mais, ce que l'on recherche surtout, ce sont les critiques constructives (positives ou négatives) car elles seules permettent  de poursuivre l'aventure et de grandir au fil des écrits pour proposer des livres qui sauront VOUS satisfaire chaque fois un peu plus.

L'on dit souvent que le travail d'écriture est solitaire. Oui, c'est vrai, le travail en tant que tel. Mais, ce qui est produit l'est uniquement pour vous lecteurs. 

C'est pour VOUS que j'écris.