Le mystère du Phoenix - La première aventure de Philippine Le dilemme des Hyacinthides - La suite des aventures de Philippine Le puits d'Atlante - La conclusion mais peut-être pas la fin La montagne qui pleure - Premier tome des aventures de Chimalis pour les enfants dès 10 ans Soleil triste - Deuxième tome des aventures de Chimalis pour les enfants dès 10 ans

vendredi 15 mars 2013

Livre papier ou numérique ?


Question cruciale, s’il en est, car qu'on le veuille ou non, le numérique croît de plus en plus dans nos vies et dans notre littérature.
Ayant été touché de plein fouet, je me suis posé certaines questions…


Un vécu

Pour mon troisième livre, prévu pour Noël 2012.
Les annonces et la promotion affluaient dans ce sens, même des petits cadeaux et surprises étaient préparés pour l’occasion.

Et c’est là, qu’en pleine période des fêtes, le message de mon éditeur vient rompre le charme .
Il ne sortira pas le livre en papier, mais juste en numérique et ce pour différentes raisons (principalement budgétaires).

C'est nouveau, ça dérange

Que penser de cette prise de position ? Pour être tout à fait franc, l’acceptation de mon point de vue fut plutôt brutale.
Non pas que j’ai une aversion contre le livre numérique, mais abandonner totalement le livre papier, j’ai trouvé cela plutôt réducteur.

Cette situation, je dirais même cette transition, que nous vivons n’est pas sans rappeler ce qui s’est passé pour la musique ( le disque et le mp3) ou pour le cinéma (l’argentique et le numérique).
J’ai vécu ces deux (r)évolutions et pour le cinéma c’était vraiment une guerre entre les «pro» et les «anti» vidéo.

Une prise de conscience

Après réflexion, pour revenir au livre, je crois que les deux peuvent coexister et même doivent coexister.
Ce qu’il y a de bien dans le numérique c’est que le livre est « ouvert » c'est-à-dire que si des coquilles se sont glissées, elles peuvent être modifiées et par ailleurs des améliorations peuvent être ajoutées, il est très facile de le faire et d’avoir une version 2.08  correspondant à une date donnée par exemple.
En tant que créateur, c’est très appréciable car en ce qui me concerne, je trouve toujours à améliorer ce que je fais.
Pour le livre papier, c’est plus compliqué et plus long

Par contre, pour le livre papier ce qu’il a (et qui restera) c’est l’esthétique. Ce que l’on appelle « les beaux livres ».

On achètera le livre numérique pour le lire, mais on achètera le livre papier pour le garder et le collectionner.

Il y a une complémentarité entre les deux.

À suivre...